La naturopathie

 

Jean-Pierre Demets N.D.


Définir avec exactitude la naturopathie est un défi si l'on considère que selon les pays et les écoles de formation, la manière de pratiquer sera bien différente. La profession de naturopathe n'est pas reconnue officiellement dans la plupart des pays, mais elle est généralement tolérée et encadrée par des associations et organismes professionnels de naturopathes.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère la naturopathie comme une médecine complémentaire. Elle la définit comme "un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l'organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques".
Cette définition est assez restrictive de ce qu'est réellement la naturopathie.

Dans les dictionnaires, tels que Larousse ou Petit Robert, on définit la naturopathie ou naturothérapie, comme une méthode de soins médicaux fondée sur l'utilisation de moyens naturels (diététique, phytothérapie).

Ces deux définitions renferment une part de ce qu'est la naturopathie en général, à savoir que la naturopathie a recours à un mode de vie et à des soins naturels pour préserver la santé ou permettre au pouvoir autoguérisseur de l'organisme de rétablir celle-ci lorsque survient la maladie.

Il est possible de formuler cette définition de la naturopathie de multiples manières. Certains ajouteront, comme le précisent les dictionnaires, que la naturopathie englobe le recours à l'utilisation des plantes, avec la phytothérapie ou l'aromathérapie. L'ostéopathie ou la chiropratique, l'acupuncture, l'homéopathie, sont d'autres spécialités en médecine alternative, distinctes et complémentaires de la naturopathie.

L'historique de la naturopathie variera selon la source d'information. Pour ma part j'estime que celui que l'on considère le premier médecin, Hippocrate est certainement plus proche de la pensée naturopathique que la médecine allopathique d'aujourd'hui.

Ses recommandations: "que l'aliment soit ton remède", "d'abord ne pas nuire", de même que sa théorie des tempéraments et des humeurs, ont été une inspiration pour les premiers naturopathes, qui perdure aujourd'hui, alors que la médecine s'en est complètement éloignée et dissociée.

On pourrait trouver ironique le fait que les médecins prêtent toujours le serment d'Hippocrate avant d'exercer leur profession, alors que la médecine d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec la pensée d'Hippocrate.

Pour en savoir plus sur Hippocrate, je vous recommande le texte biographique complet sur Wikipedia

Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179), une religieuse bénédictine mystique, est considérée par certains comme la première naturopathe. Son approche était surtout basée sur l'utilisation des aliments et des plantes, en prévention et recherche de guérison. D'autres écoles de naturopathie, considèrent plutôt que le prêtre allemand Sebastian Kneipp (1821-1897) et Benedict Lust (1872-1945) qui a été son élève, comme les précurseurs de la naturopathie moderne.

Kneip, préconisait surtout l'utilisation de l'eau froide, sous forme de bains ou enveloppements, de même que l'exercice et le mouvement physique et une nutrition naturelle rationnelle. Il obtint de nombreuses guérisons réputées incurables par les médecins de l'époque, et à la fin de sa vie, ses méthodes étaient appliquées dans plus de cent établissements à travers le monde.

Benedict Lust qui avait été soigné par Kneip imigra aux États-Unis et fonda la American School of Naturopathy. Le terme "naturopathy" aurait été créé par John Scheel, en 1895, et il aurait vendu les droits d'utilisation à Lust qui est considéré comme étant le père de la naturopathie américaine.

En France, le médecin Paul Carton (1875-1947) a ouvert la voie à une médecine naturelle respectant les valeurs et fondements des principes hippocratiques. À la suite de Carton, Pierre-Valentin Marchesseau (1911-1994) un biologiste de formation, est considéré comme le pionnier de la naturopathie telle que pratiquée encore aujourd'hui par de nombreux naturopathes, en France et Amérique du Nord.

La naturopathie ou médecine naturelle doit beaucoup à de nombreux autres praticiens, tels que André Passebecq et Raymond Dextreit avec sa méthode Harmoniste.

La naturopathie aujourd'hui

Pour simplifier et clarifier le mieux possible la pratique de la naturopathie aujourd'hui, considérons qu'il y a trois grands mouvements: la naturopathie hygiéniste, la naturopathie traditionnelle intégrative et la naturopathie qui déborde dans d'autres disciplines, comme l'homéopathie, l'ostéopathie et de nombreuses autres disciplines qui sont en fait des spécialités séparées de la véritable naturopathie.

- La naturopathie hygiéniste

De nombreuses écoles et praticiens de naturopathie, particulièrement en France et au Québec, s'inspirent de la pensée hygiéniste, préconisée par André Passebecq, Raymond Dextreit, les américains Herbert Shelton et Henry Lindlahr. Le français Pierre-Valentin Marchesseau préconisa une naturopathie plus élargie que l'hygiénisme en y incorporant le recours aux plantes, notamment pour favoriser l'élimination de toxines.

- La naturopathie traditionnelle intégrative

Il s'agit d'une naturopathie basée sur les fondements de la naturopathie hygiéniste et hippocratique, mais qui, contrairement à l'hygiénisme, n'hésitera pas à recourrir aux propriétés médicinales des plantes, ou à d'autres techniques naturelles, sous quelque forme qui soit, lorsque cela sera favorable au maintien ou à l'amélioration de la santé de son client. Mais contrairement à Marchesseau, la Naturopathie Traditionnelle Intégrative évite le recours aux plantes trop agressives et trop irritantes pour l'organisme. Marchesseau n'hésite pas à provoquer des "crises de désintoxication" alors que la Naturopathie T.I. travaillera en douceur, dans le respect de la force vitale disponible.

La naturopathie traditionnelle dite intégrative, parce qu'elle n'hésite pas à suivre les avancées de la science et à intégrer dans sa pratique de nouvelles connaissances, lorsqu'elles sont conformes à la pensée naturopathique de respecter les lois de la nature.

La science publie régulièrement des résultats d'études et recherches qui ne font que confirmer ce que la naturopathie professe depuis des années. Prenons l'exemple de l'importance de la flore intestinale dans le maintien de la santé. Suite aux travaux du Dr Élie Metchnikoff (1845-1916) co-lauréat avec Paul Ehrlich du prix Nobel de physiologie et médecine pour ses travaux sur l'immunité. Suite à ses travaux sur l'immunité, Metchnikoff attribuait beaucoup d'importance aux bienfaits des probiotiques sur le système immunitaire et la santé en général. La médecine fit peu de cas de ces travaux de Metchnikoff sur les probiotiques, alors que les naturopathes en faisaient une recommandation importante dans leur liste des facteurs de santé.

Aujourd'hui, la flore intestinale a été rebaptisée microbiote intestinale et occupe le haut de la liste des recherches dans les laboratoires du monde entier. C'est devenu le sujet numéro un de la recherche en santé. Les naturopathes n'ont pas attendu que la science valide les probiotiques pour en retirer un bénéfice pour la santé, il en est de même pour de nombreux autres domaines, particulièrement dans le choix d'une alimentation santé, un domaine dans lequel les naturopathes ont eu des décennies d'avance sur la science de la nutrition.

La naturopathie que je privilégie est bien entendu basée sur un mode de vie sain, ce qui est un véritable défi dans notre monde pollué d'aujourd'hui. Le respect des facteurs naturels de santé de la tradition naturopathique reste incontournable pour rester en santé ou effectuer un processus de guérison.

La naturopathie traditionnelle intégrative est basée également sur une alimentation de production biologique, naturelle et non transformée industriellement.
Le recours aux plantes médicinales et aux suppléments nutritionnels ou vitaminiques, seront utilisés lorsqu'ils peuvent contribuer au maintient ou au retour à la santé.

L'alimentation sélective sera appliquée lorsqu'elle contribuera au retour de la santé des personnes souffrant de sensibilité à certains aliments, condition touchant de nombreuses personnes de nos jours.

Finalement, le contrôle des émotions et des effets du stress doivent également occuper une place importante. Pour cette raison, la naturopathie traditionnelle intégrative réserve une place très importante au contrôle des émotion et de contrôle du stress.

C'est ce que nous appelons la naturopathie traditionnelle intégrative, qui est enseignée actuellement exclusivement par l'Académie de Naturopathie Intégrative.

Une naturopathie traditionnelle, mais qui vit avec son temps.

Si l'étude de cette naturopathie, qui allie tradition et modernisme, vous intéresse, je vous invite à consulter une information plus complète sur le site de l'Académie de Naturopathie Traditionnelle Intégrative.